MESSAGE DU D.G POUR LA CÉLÉBRATION DU 20 MAI 2015

MESSAGE DU D.G POUR LA CÉLÉBRATION DU 20 MAI 2015

cm

A la veille de la célébration de la 43ème édition de la fête de l’Unité Nationale le 20 mai prochain, la Direction Générale de l’École Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) a bien voulu délivrer ce message d’encouragement et de vœux à tout le peuple camerounais.

C’est le lieu d’exprimer notre totale satisfaction pour les mesures courageuses et salutaires prises par le Chef de l’État, Chef des armées, son Excellence Paul Biya, pour préserver la souveraineté et l’intégrité du Cameroun dans la guerre que nous menons contre BOKO HARAM, dont le but inavoué est de déstabiliser le Cameroun en semant la psychose et la terreur dans l’esprit de paisibles citoyens, qui ne demandent qu’à travailler dans la paix, l’unité et l’amour de la patrie.

En effet, la recherche d’une amélioration substantielle des conditions de vie de chaque citoyen camerounais où qu’il soit, le développement économique et social, l’émergence, la prospérité de notre nation et l’idéal démocratique constituent sans aucun doute les objectifs de la politique du Renouveau national.

Pour défendre l’intégrité territoriale de notre pays, le Chef de l’État a procédé à raison, au renforcement des troupes militaires et à l’affectation des moyens supplémentaires. Notre armée, appuyée par les forces tchadiennes et aidée par les populations locales repousse vigoureusement ces assaillants qui, après avoir longtemps cru évoluer en terrain conquis, essuient chaque jour d’importantes pertes grâce à la puissance de feu de nos forces de défense.

Nous voulons ainsi rendre un vibrant hommage à nos vaillants soldats tombés les armes à la main, ainsi qu’aux populations qui vivent au quotidien, les affres de cette escalade de la violence perpétrée par des djihadistes sans foi ni loi.

Nous saluons les confessions religieuses qui prient pour qu’il y ait la paix au Cameroun. A preuve de contraire, les responsables de l’Association Culturelle Islamique du Cameroun sont du reste montés au créneau pour battre en brèche ces méthodes qu’ils condamnent avec la dernière énergie, parce que contraire aux vertus de paix prônées par l’islam.

Toutes ces prises de position ne visent qu’à conduire le peuple camerounais à parler d’une même voix pour bouter hors de ses frontières ces réactionnaires mal intentionnés, véritables chape de plomb pour le développement politico-économique de notre pays.

La création de nouvelles régions militaires et de gendarmerie dans la partie septentrionale en vue d’un meilleur quadrillage de nos frontières par nos forces de défense, rentre en droite ligne du magistère régalien du Chef de l’État, Chef des armées.

Par ailleurs, nous sommes de tout cœur avec le président de la République pour l’affectation d’un fonds spécial d’urgence de 45 milliards FCFA (Quarante-cinq milliards FCFA) au bénéfice des régions du Grand-Nord, en vue de leur développement socio-économique.

In fine, comment ne pas évoquer l’élan de solidarité nationale à l’endroit des forces de défense et des populations meurtries du septentrion à travers « l’effort de guerre », dont le comité de gestion présidé par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) a été mis sur pied par le numéro un camerounais, son Excellence Paul Biya.

Tel est notre serment ; Bonne fête de l’Unité Nationale à tous et à toutes !!!

                                                                      LINUS TOUSSAINT MENDJANA.

 

Laisser un commentaire