COOPERATION ENAM - U.S.A - EUROPE - AFRIQUE

C’est sous l’encadrement de l’ambassade du Cameroun aux Etats-Unis que Linus Toussaint Mendjana a effectué une mission de travail au pays de l’oncle Sam, en vue de nouer des contrats de partenariat entre l’Institution qu’il dirige et des universités américaines.

Dans le dessein d’accommoder les futurs managers à l’efficience et la modernité d’une administration tournée vers l’émergence du Cameroun dans le concert des nations, le Directeur général de l’ENAM a initié un dispositif de formation complémentaire, constitué de stages de spécialisation et de mise à niveau d’une part, et d’échanges académiques d’autre part auprès des institutions universitaires de classification certifiée dans les pays dits développés.

Cette entreprise a connu un aboutissement certain en ce mois de novembre, qui découle d’un processus de pourparlers, de négociations, de propositions de partenariats et de signature de conventions initiés depuis 2012 par l’ENAM vers deux pistes de coopération académiques porteuses. Le premier étant le vaste programme d’échanges avec les institutions homologues africaines, alors que le deuxième concerne les partenariats de perfectionnement respectifs auprès d’institutions publiques et universitaires dans les pays du Nord. Le Centre de formation de l’Organisation internationale du travail à Turin en Italie, la Cour des Comptes, l’Ecole nationale d’administration (ENA) ou l’Ecole nationale de magistrature (ENM) en France, le département d’Etat à la Justice et une exceptionnelle plate-forme d’infrastructures d’assistance académique et de formations aménagées avec quelques institutions américaines triées sur le volet.

Rendu aux Etats-Unis pour participer à la conférence sur ‘’L’Excellence Judiciaire à travers l’éducation’’, qu’organisait le National Center of State Courts à Washington DC du 03 au 07 novembre dernier, le Directeur Général de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), a profité de ce séjour au pays de l’oncle Sam, pour donner suite à la longue période de pourparlers engagés entre l’ENAM et la Chambre de commerce américano-camerounaise basée aux Etats-Unis. Des pourparlers initiés dans le but d’explorer des pistes de coopération porteuses entre l’Institution et quelques universités américaines triés sur le volet.

En effet, lors de son discours prononcé le 1er décembre 2009 à l’occasion de la commémoration du cinquantenaire de l’ENAM, le Chef de l’Etat relevait que: « L’ENAM doit représenter, en permanence, une mission au service de notre pays. L’ENAM doit rester le socle sur lequel se construit l’avenir de l’administration publique au Cameroun (…) Il va de soi qu’elle doit tenir compte des grandes évolutions en cours dans le monde, notamment la mondialisation, le développement durable, la décentralisation et l’intégration des TICs dans l’administration moderne. En vérité, elle n’a pas le choix. Elle ne peut d’ailleurs qu’en tirer avantage, car toute remise en question valable est synonyme de progrès ». Des instructions que s’est approprié une fois de plus Linus Toussaint Mendjana, le 17 novembre 2012 lors de son tout premier discours sous forme de leçon inaugurale, prononcé à l’occasion de la rentrée académique de sa première cuvée en ces termes : « Nous allons ensemble construire le futur, dans le présent». Ainsi, après l’Italie et la France qui ont vu défiler cette année une trentaine d’élèves-stagiaires de l’ENAM tant au Centre de formation de l’Organisation internationale du travail à Turin, ou dans les juridictions et administrations françaises, voici que les Etats-Unis ouvrent grandement leurs portes à cette prestigieuse Ecole.

C’est sous la conduite et l’implication effective de Son Excellence Monsieur Joseph Bienvenu Charles Foe-Atangana, Ambassadeur du Cameroun auprès des Etats-Unis d’Amérique, que le Directeur Général de l’ENAM aura su bénéficier pour la mise en place de cette troisième piste, de l’expertise des managers de la Chambre de Commerce américano-camerounaise de Philadelphie, les professeurs Gaston Mbonglou et Raj Ganesan, par ailleurs promoteurs du cabinet américain (UASG) United States and Africa Sourcing Growth Advisors.

En effet, le patron de l’ENAM a entamé son séjour par Washington DC où il a pris part à la conférence sur ‘’L’excellence en justice à travers l’éducation’’, organisée du 03 au 07 novembre par le National Centre for state Courts.

Dès le 08 novembre 2013, la mission prospective s’est déployée en Philadelphie selon un agenda savamment conçu par le Professeur Gaston Mbonglou, et sous l’œil vigilant de monsieur Omar Chinmoun, Premier Secrétaire à l’ambassade du Cameroun aux Etats-Unis.

Le Dg de l’ENAM, qu’accompagnait son Chef de la Cellule de la Communication et du Suivi, ont pu rencontrer les responsables de trois universités basées toutes dans l’Etat de Pennsylvanie. A savoir, la Lincoln University pour son savoir-faire dans les TICs et son caractère historique, la West Chester University pour sa maestria dans les politiques publiques de défense et de sécurité, le management et l’administration parlementaire ou son ingénierie dans la formation continue, et enfin la Saint Joseph University pour son expertise en Administration de développement et dans la filière administration du travail et en Administration hospitalière.

Outre ces universités, un échange avec les autorités de la mairie de Philadelphie a permis de baliser globalement des axes de collaboration notamment dans le domaine de la décentralisation, afin de permettre à l’ENAM de réajuster ses programmes de formation par leur arrimage aux standards internationaux ; d’organiser des sessions de formations complémentaires au profit des meilleurs élèves des sections Administration parlementaire, Administration hospitalière, Prix poids et mesures, Administration générale, dans les universités suscitées ; d’identifier et  obtenir des programmes de bourses pour les meilleurs étudiants de l’ENAM dans les administrations américaines, à l’instar du Congrès américain, favorable à ce projet, ou la mairie de Philadelphie qui est liée par une convention de jumelage à la Communauté urbaine de Douala depuis 1986 ; de renforcer les capacités de ses formateurs à travers des séminaires à l’ENAM animés par des experts américains et des missions d’études dans les universités et administrations américaines pour les encadreurs de l’ENAM. Un ensemble d’actions à mettre à l’actif de Linus Toussaint Mendjana, décidé à faire de la coopération internationale la voûte de sa quête d’excellence. Et puisqu’il n’y a jamais un sans deux comme le dit le vieux adage,  alors que la délégation de l’ENAM s’ébranlait vers les Etats-Unis, une équipe de responsables de l’ambassade des Etats-Unis à Yaoundé, venait donner le 08 novembre au grand amphithéâtre de l’Ecole, une conférence académique sur les opportunités de bourses d’études américaines dénommées, la ‘’Hubert Humphrey Fellowship Aplication’’.

Un dynamisme qui témoigne de la pugnacité et surtout de l’esprit conquérant du Directeur général, et qui ne laisse pas indifférents toutes ces bonnes volontés, en commençant par ses partenaires de la chambre de commerce américano-camerounaise basée aux Etats-Unis, le cabinet UASG et ceux des autres Institutions partenaires.