L’ENAM est chargée :

  • d’assurer la formation professionnelle initiale des cadres de la fonction publique ;
  • de contribuer à l’adaptation de l’administration publique à l’évolution de son environnement ;
  • de promouvoir le sens du service public et de l’éthique ;
  • de développer les aptitudes à concevoir, analyser, gérer, diriger, coordonner et animer.

Les enseignements sont organisés en deux cycle de formation (le Cycle A et le Cycle B) et comprennent :

  • des cours de spécialisation privilégiant les travaux sur dossiers, les études de cas, les simulations effectuées en groupes
  • des cours de tronc commun destinés à donner aux élèves une culture administrative, juridique et économique.

Les enseignements sont complétées par :

  • des visites de services et d’entreprises
  • des conférences, des tables rondes et des séminaires ;
  • des stages professionnels dans les services et les entreprises ;
  • des travaux de recherche. Le régime des études est celui de l’externat.
Le service militaire est obligatoire pour tous les élèves conformément à la réglementation en vigueur.

La formation au cycle A se déroule sur deux années académiques :

  • la première année comprend le service militaire de soixante (60) jours suivis de deux (2) semestres de scolarité à l’ENAM ;
  • la deuxième année comprend un stage pratique professionnel de quatre (6) mois et un (1) semestre de scolarité à l’ENAM.
A l’issue du stage, les élèves rédigent un mémoire de stage dont les modalités pratiques sont précisées par la Direction Générale de l’ENAM. Les élèves du cycle A subissent, au titre de la première année de scolarité, deux (2) examens semestriels dont un à la fin de chaque semestre. L‘examen de fin de formation du cycle A intervient à l’issue de la deuxième année.
Les élèves du cycle A dont la moyenne générale de fin de formation est au moins égale à 12 sur 20 obtiennent le diplôme de l’ENAM ;
Ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 12 sur 20, mais égale ou supérieure à 10 sur 20 sont :
soit autorisés à redoubler dans leur section si celle-ci est ouverte au titre de l’année académique suivante et à condition qu’ils n’aient jamais bénéficié de cette mesure au cours de leur scolarité
soit :
pour les candidats issus du concours externe, intégrés dans la catégorie B de la Fonction Publique ;
pour les candidats issus du concours interne, remis à la disposition du Ministre chargé de la Fonction Publique.
Les élèves dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 10 sur 20 ou qui n’ont pas obtenu une moyenne au moins égale à 12 sur 20 à l’issue de leur redoublement sont intégrés dans la catégorie B de la Fonction Publique.
La formation au cycle B se déroule comme suit :
  • un service militaire de soixante (60) jours ;
  • deux (2) semestres de scolarité à I’ENAM ;
  • un stage pratique professionnel de trois (6) mois.
A l’issue du stage les élèves rédigent un rapport de stage dont les modalités pratiques sont précisées par la direction générale de I’ENAM. Les élèves du cycle B des divisions administrative et des régies financières subissent un examen à la fin de chaque semestre et des épreuves orales de fin de scolarité.
Seuls les élèves ayant obtenu une moyenne de fin de scolarité supérieure ou égale à 12 sur 20 sont admis à effectuer le stage pratique et professionnel.Les élèves ayant obtenu une moyenne de fin de scolarité inférieure à 12 sur 20 mais égale ou supérieure à 10 sur 20 sont autorisés à redoubler une fois au cours de leur scolarité
soit dans leur section si celle-ci est ouverte au titre de l’année académique suivante ;
soit dans une section de leur choix dans les Divisions Administrative et des Régies Financières.
Ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 12 sur 20 sont intégrés dans la catégorie C de la Fonction Publique.Les élèves dont la moyenne de fin de scolarité est inférieure à 10 sur 20 ou qui n’ont pas obtenu une moyenne au moins égale à 12 sur 20 à l’issue de leur redoublement sont exclus de l’Ecole.
Les élèves du cycle B dont la moyenne générale de fin de formation est au moins égale à 12 sur 20 obtiennent le brevet de L’ENAM ;
PORTANT RÉGIME DES ÉTUDES ET DE LA SCOLARITÉ DE LA DIVISION JUDICIAIRE DE L’ENAM
La division judiciaire de l’ENAM est chargée de la formation initiale et continue des magistrats et des fonctionnaires des greffes. A cet effet, sa vocation est de contribuer:
  • à l’adaptation de l’administration judiciaire aux besoins de l’environnement économique et socio-politique du Cameroun;
  • au développement des qualités professionnelles et déontologiques.
La formation vise à :
–  faire acquérir aux futurs magistrats
  • une connaissance approfondie des textes juridiques qu’ils doivent appliquer et faire respecter, dans le cadre d’une éthique professionnelle irréprochable ;
  • des méthodes de réflexion et d’expression orale, de communication nécessaires à l’exercice de la fonction de magistrat ;
  • des aptitudes à apprécier,juger objectivement et impartialement les faits, qualifier les infractions et prendre des décisions garantissant la liberté, l’honneur des citoyens, et la sécurité de leurs biens
–  Faire acquérir aux futurs fonctionnaires des greffes
  • de solides connaissances juridiques renforcées en procédures ;
  • une parfaite maîtrise de leurs droits et obligations professionnels.

Les enseignements sont complétés par :

  • des conférences, tables-rondes, ou des séminaires thématiques;
  • des travaux de recherche collective sur un sujet juridique déterminé pouvant déboucher sur une publication.
Le régime des études est celui de l’externat.
La durée de la scolarité est de deux (2) années académiques :
  • la première année comprend le service militaire de soixante (60) jours suivi de deux (2) semestres de scolarité à l’ENAM
  • la deuxième année est consacrée à un stage pratique de dix (10) mois.
A l’issue du stage pratique, les Auditeurs de justice rédigent un mémoire de stage, et les élèves greffiers, un rapport de stage. Les élèves de la Division Judiciaire sont astreints dès leur admission, à la prestation de serment.
Les Auditeurs de justice de première année prêtent serment devant la Cour d’Appel de Yaoundé siégeant en audience solennelle. Les élèves greffiers prêtent serment devant le Tribunal de Première Instance de Yaoundé.
Les élèves subissent au titre de la première année de scolarité, deux examens semestriels, dont un à la fin de chaque semestre.
Au terme de la première année, les élèves sont :
  • admis en seconde année s’ils ont une moyenne de scolarité au moins égale à 12 sur 20 ;
  • autorisés à redoubler une fois, s’ils ont une moyenne inférieure à 12 sur 20 mais égale ou supérieure à 10 sur 20 ;
  • exclus de l’ENAM, s’ils ont une moyenne inférieure à 10 sur 20 ou si, à l’issue de leur redoublement ils n’ont pas obtenu une moyenne au moins égale à 12 sur 20.
Au terme de la deuxième année, les Auditeurs de justice et les élèves greffiers subissent un examen de fin de formation.
Les Auditeurs de Justice,
dont la moyenne générale de fin de formation est supérieure ou égale à 12 sur 20 obtiennent le diplôme de l’ENAM ;
ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 12 sur 20 mais égale ou supérieure à 10 sur 20 sont autorisés à redoubler s’ils n’ont jamais bénéficié de cette mesure ;
sont exclus de I’ENAM :
–   ceux qui, ayant déjà été autorisés à redoubler, ont obtenu une moyenne générale de fin de formation inférieure à I2 sur 20 ;
–   ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 10 sur 20.
Les élèves greffiers,
dont la moyenne générale de fin de formation est supérieure ou égale à 12 sur 20 obtiennent le brevet de I’ENAM ;
ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 12 sur 20 mais égale ou supérieure à I0 sur 20 sont :
–   soit autorisés à redoubler s’ils n’ont jamais bénéficié de cette mesure ;
–   soit intégrés dans la catégorie C de la Fonction Publique s’ils ont déjà eu à redoubler au cours du cycle.
ceux dont la moyenne générale de fin de formation est inférieure à 10 sur 20 sont intégrés dans la catégorie C de la Fonction Publique.